L’expérience utilisateur passe-t-elle d’abord par l’expérience de lecture ?

L’expérience utilisateur (UX), alliée du content marketing.

Quand on entend User experience (UX), on pense souvent au design du site ou à la fluidité de l’interface. Pourtant, la notion d’expérience utilisateur ne se limite pas à ça. Elle regroupe en effet l’ensemble des interactions entre un utilisateur et un produit, un service ou une entreprise qui tendent à améliorer la perception de l’utilisateur dans son ensemble.

On oublie donc souvent que les contenus publiés sur un site font éminemment partie de cette fameuse expérience utilisateur. Car être attentif à l' »expérience de lecture” c’est bien soigner l’expérience utilisateur au sens large : votre contenu répond-il à la question que se pose le-dit utilisateur ? Saisira-t-il vite le fond du message ? Est-il clairement guidé vers l‘étape suivante ?…

Se poser ces questions est essentiel pour garantir l’expérience de lecture et donc l’engagement.
Dans User Experience Honeycomb Peter Morville détaille les 7 points majeurs d’une expérience utilisateur réussie et qui s’articule autour de contenus et de designs :

user experience honeycomb


– utiles,
– qui donnent envie,
– utilisables,
– crédibles,
– faciles à trouver,
– faciles à utiliser
– qui apportent de la valeur.

 

 

 

Comment évaluer l’expérience de lecture ?

Trop souvent les entreprises lancent leur blog sans planning éditorial clairement défini et commencent à produire des contenus sans définir d’objectifs. Il leur arrive aussi d’oublier de détailler leur offre ou d’expliquer à quels besoins leurs produits répondent.

Pourtant les fondamentaux d’une bonne expérience de lecture doivent permettre de répondre aux questions essentielles :

  • votre contenu est-il utile
  • Va-t-il aider concrètement vos visiteurs ?
  • Lesquels et de quelle façon ?  
  • Raconte-t-il quelque chose de différent ?… 

En conséquence, vos contenus doivent renforcer votre valeur auprès de votre public et convertir des visiteurs le moment venu.

Une bonne façon de procéder consiste à se mettre dans les bottes de votre lecteur, et d’évaluer les points suivants :

  • Quelles sont les promesses que mes publications visent ? Sont-elles atteintes ?
  • Utilisez Analytics pour imaginer les questions que vos lecteurs se sont posées pour arriver sur cette page. Y répondent-elles ?
  • Employez-vous le “nous” au lieu du “vous” ? (si la réponse est oui, il faut changer !)
  • Votre mise en page favorise-t-elle une lecture simple et visuelle avec des images, un texte aéré, des titres clairs qui ressortent ?  
  • Votre langage est-il complexe ? Un collégien pourrait le comprendre ?
  • Avez vous placé un call-to-Action (CTA) à la fin ou dans votre article ? Que voulez vous que vos lecteurs fassent ensuite ? Ont-ils trop d’options qui risquent de les perdre ?

Bref, dans vos articles, reprenez les mots-clé de requête de vos clients pour renforcer votre chance d’apparaître dans les moteurs de recherche. Enfin n’hésitez pas à travailler vos titres et sous-titres descriptifs. 

S’aider des personas

S’adresser à chaque persona en prenant en compte sa « personnalité ficitive » et son parcours d’achat sont essentiels pour le capter en fonction de son degré de maturité sur le sujet. S’il ne trouve pas ce qu’il cherche dans la phase du cycle d’achat où il se trouve, il y a fort à parier que votre prospect ne reviendra pas.  N’hésitez pas à lui poser dans un formulaire la traditionnelle question du bon commerçant “avez vous trouvé ce qu’il vous faut ?”.

Enfin, faites attention à ne pas trop vous noyer dans les détails… car le diable peut s’y cacher.

Cet article s’inspire du post What Is the User Experience of Content? publie sur le sire Portent.

Une réflexion au sujet de « L’expérience utilisateur passe-t-elle d’abord par l’expérience de lecture ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *